• Promo !
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)
DOYRA persan, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour iran)

DOYRA, tambourin + housse drum DAYARE (bendir dojra tambour)

Derniers articles en stock
33,15 € 39,00 € -15%
TTC

Lourd tambour ouzbek sur cadre de 37 centimètres de diamètre, monté d'une peau épaisse et très tendue, frappé avec les doigts des deux mains.

Corps en épais bois fruitier de 37 cm de diamètre

Peau synthétique pour éviter toute déformation dans nos humides contrées.

Anneaux intérieurs lui conférant sa sonorité exceptionnelle.

Issu du Tadjikistan, instrument favori dans la tradition du Shashmâqâm, acheté neuf en IRAN chez un professionnel.

Vendu avec sa housse protectrice de transport.

Idéal pour accompagner mes autres ventes : Zarb, tambour, tombak, setar, DAF, etc...

Au cœur de l'Asie centrale rayonne le Shashmâqâm – littéralement, six mâqâm – une tradition qui a su abolir la frontière entre l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Cette musique savante, mêlant voix et instruments, est devenue au xvie siècle un art de cour hautement raffiné, réputé à Boukhara, mais il a également fleuri dans d'autres grandes villes situées sur la route de la soie, dont Khiva, Tachkent, Samarcande et Qoqand. Dans ces villes historiquement multiculturelles où se côtoient mélomanes et musiciens tadjiks, ouzbeks et boukharan, juifs d'Asie centrale, le shashmâqâm s'est emparé de textes d'inspiration soufie et s'est orné de suites orchestrales pour remplir toutes les fonctions sociales, du sacré au profane, de la prière à la danse.

Frame drum, tambourin, tambour ancestral, percussions, Persia, perse, persianer, persan...

Doyra (also dojra) is an Uzbek percussion musical instrument, which is something intemediate between a drum and a tambourine. When playing doyra an artists helds it in his left hand and flicks (hits) it with his right hand fingers. The most interesting thing about it is that the artist doesn't make these hits with his hand itself, but rather fastens each finger about its neighbour and then suddenly releases it (like we do when we snap our fingers). As a result he can produce loud, rapid and very sharp sounds. You can often hear about doyra that it isn't an attendant instrument, but a solo one.

Dans mes autres annonces, des instruments orientaux de la plus belle facture !

Tombak, zarb, dohol, setar, daf, kamantche, cordes, santour, etc...

Issu du Tadjikistan, instrument favori dans la tradition du Shashmâqâm, acheté neuf en IRAN chez un professionnel.

Hauteur
4
Largeur
37
1 Article
No reviews

Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.